Avocat accident de la route / Préjudice corporel Marseille

Lorsque vous êtes victime d’un accident de la route, vous êtes inquiets quant à l’indemnisation versée par l’assurance. En cas de blessures, il est important que l’indemnisation d’une victime soit rapide et à la hauteur du dommage corporel subi. L’avocat est présent pour vous aider dans vos démarches.

Vous êtes victime d’un accident de la route ? La protection de la loi Badinter

La loi Badinter a été promulguée en 1985 pour permettre une indemnisation amiable et rapide des victimes d’accident de la circulation (dommage corporel). Lorsqu’un véhicule terrestre à moteur est impliqué dans l’accident de la route, la loi s’applique : la Compagnie d’assurance du responsable devra indemniser la victime. En cas d’absence de responsable identifié ou d’absence d’assurance, c’est le fonds de garantie automobile (FGAO) qui aura vocation à intervenir. Ainsi, la victime d’un préjudice corporel sera indemnisée.
Maître BERTAUT, avocat à Marseille, peut vous conseiller et prendre contact avec les assureurs pour permettre une meilleure indemnisation

L’indemnisation du préjudice subi par les victimes d’accident de la circulation

En principe, lorsqu’une victime d’un accident de la circulation subit un dommage corporel, une expertise médicale est diligentée, qu’elle soit amiable (par l’expert désigné par l’assureur) ou qu’elle soit judiciaire (ordonnée par un juge). Des sommes d’argent seront versées à titre de provision et des offres d’indemnisation seront faites sur la base de cette expertise médicale.
Votre avocat peut vous aider à obtenir des provisions à valoir sur l’indemnisation de votre préjudice.
Maître BERTAUT, avocate au Barreau de Marseille, est compétente pour se charger des dossiers dans les Bouches du Rhône (13), voire même d’autres départements en cas de besoin.

La classification des différents préjudices corporels en cas d’accident de la circulation

Le Médecin expert qui examine la victime d’un accident de la circulation va répertorier les préjudices subis selon la Nomenclature Dintilhac.
La notion importante est la « consolidation », c’est-à-dire la date à laquelle l’état de la victime est stabilisé. Les postes de préjudice sont classés de la manière suivante : avant consolidation (temporaire) et après consolidation (permanent). Il existe d’un côté les préjudices patrimoniaux (dépenses de santé, frais divers, pertes de gains professionnels, frais de logement adapté, de véhicule adapté, frais d’assistance à tierce personne, incidence professionnelle). Il existe d’un autre côté les préjudices extra-patrimoniaux (déficit fonctionnel –ancien IPP, souffrances endurées –ancien pretium doloris, préjudice esthétique, préjudice d’agrément etc.)

Maître BERTAUT, Avocat à Marseille, intervient amiablement et judiciairement pour assister les victimes d’accident de la circulation afin s’obtenir une indemnisation dans les meilleures conditions.

 

Contactez-moi >

Consultez également :

Actualités
Voir toutes les actualités
Plan d'accès

Voir le plan d'accès

c